Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
101 Bd Emile Zola, Oullins
Tel : 06.12.06.57.21
hadjeras.psychologue@gmail.com

Anxiété et thérapie

Thomas Hadjeras

psychologue.MontpellierDéfinition : L’anxiété, souvent mentionnée comme angoisse, stress dans le langage commun, bien qu’elle en diffère, est un des trouble psychologique les plus courants puisqu’elle touche de 10 à 15% de la population. Souvent négligée ou sous-évaluée par les personnes qui en souffrent et par leur entourage, elle peut devenir invalidante si elle n’est pas prise en charge rapidement.

L’anxiété peut être définie comme une sensation de danger imminent avec ou sans facteur déclencheur, comme l’irruption d’une peur soudaine et incontrôlable. Quand son apparition peut être reliée à un facteur externe (araignée, foule, ascenseur, etc.) on parlera de troubles anxieux phobiques(agoraphobie, phobie scolaire, phobie des ascenseurs, etc.). Dans le cas contraire, on parlera de troubles anxieux.

Si il est possible de relier le début des troubles à un événement, tel qu’un divorce, la perte d’un emploi, le départ d’un enfant de la maison (syndrome du nid vide), un accident, une promotion qui s’accompagne d’importantes responsabilités, etc., les crises en elles-mêmes peuvent apparaître n’importe quand, y compris dans des moments où tout va bien.

psychologue.Montpellier.2Manifestations physiques et psychiques : Lorsque l’anxiété émerge, elle se traduit par des symptômes physiques et psychiques plus ou moins intenses. Parmi les plus fréquents, nous mentionnerons la crise de tachycardie, la difficulté d’endormissement, l’insomnie, l’étourdissement, l’étouffement, les tremblements, les mains moites, la difficulté à respirer, maux de ventre, les troubles digestifs, la difficulté à se concentrer, le sentiment de mort imminente.

Conséquences : Bien qu’extrêmement répandu (tout comme la dépression), l’anxiété fait l’objet de nombreuses incompréhensions. Qu’elle soit liée à un facteur extérieur, comme dans le cas d’une phobie, ou non, l’anxiété est perçue comme irrationnelle, comme une réaction exagérée, enfantine. Trop souvent, parce qu’il ne comprend pas ce qu’il se passe l’entourage familial, professionnel va demander à la personne anxieuse de se contrôler, de prendre sur elle, ou pire va lui renvoyer qu’elle « fait » cela pour attirer l’attention, qu’elle simule. Et trop souvent, la personne qui souffre de troubles anxieux ne va pas oser en parler de peur que les autres pensent qu’elle est folle ou qu’elle est faible, fragile. C’est souvent ce dernier point qui va conduire ces hommes ou ces femmes à s’isoler, provoquant ainsi encore plus de souffrance.

Anxiété et psychothérapie : Les troubles anxieux réagissent très bien à la psychothérapie et plus ils sont pris en compte précocement, plus il est facile de les traiter. En revanche, plus ils sont pris tard, plus ils risques de se transformer en maladie, de se chroniciser et donc plus leur traitement risque d’être long.

Lors d’une psychothérapie, je déploie le traitement dans deux directions. La première consiste à aider la personne qui souffre de ces troubles à mieux les gérer pour qu’étape après étape, elle ne se trouve plus complètement dépassée par leur apparition. La deuxième consiste à aller rechercher les causes inconscientes des troubles pour les guérir et ainsi permettre à la personne anxieuse de pouvoir vivre durablement un état de paix retrouvé.

Uniquement sur rendez-vous. Téléphone : 06.12.06.57.21

Thomas Hadjeras – Psychologue Clinicien